Théâtre Belvédère

L’AVENIR (partie 2 de 2)… les enfants

Chose promise, chose due : voici les réponses des enfants de 3e année de l’école Le Prélude. Nous avons aussi inclus une réponse d’un adolescent rencontré au Centre de ressources communautaires Orléans-Cumberland. Serez-vous en mesure de l’identifier ?

Bien sûr, tout est beaucoup plus fantaisiste que dans le blogue précédent mais… il y a quand même encore ici une préoccupation pour le développement urbain et la survie de la langue française. Un thème récurrent : la liberté individuelle !

La parole aux enfants…

Prélude-groupe« Les personnes seraient gentilles avec tout le monde et ils seraient habillés comme en 1990. »

« Je verrai mes grands-parents et tout le monde sur un poney et on fera des courses d’équitation pis on va gagner la plus grande médaille d’or connue du monde. »

« Les personnes portent n’importe quoi qu’ils veut et conduisent sur n’importe quoi qu’il veut. »

« Les gens sera habillés en couleurs brillants que tu pourras voir de loin et ils aimeraient aller danser avec tous les autres. »

« Il sera habillé en bleu pis il sera des Legos. »

« J’aurais beaucoup, beaucoup de Legos et aussi, je me promènerais sur mon dragon et j’aurais des ailes et les autres personnes auraient de la magie, comme moi, et tout le monde porterait qu’est-ce qu’il voudrait. »

« J’aimerais que il y ait des animaux, beaucoup d’animaux qui passent au forêt parce que une fois j’ai vu un renard. »

« J’aimerais que tout le monde peut s’habiller comme des vétérinaires et que on aide les personnes et les animaux autour de nous. »

« J’aimerais que tout le monde soit gentil et que tout le monde parle plus français. »

« Moi, j’aimerais que tout le monde soit heureux et que tout le monde a des rouges-gorges parce que ils chantent super bien. »

reve-ecrit

« Que ce soit avec des maisons super futuristiques, des grandes maisons. Je rêve un eu mais, ouais. Ça ce serait vraiment l’idéal, des quartiers magnifiques. Ce sera encore plus grand. Il va définitivement y avoir des moyens de transport super modernes pour voyager d’ici au Centre-ville et Ottawa, c’est vraiment une ville qui va grandir et Orléans aussi. »

Et la réponse de deux comparses du futur…

STARLETTE
Ha ben… On peut rien vous dire. Ce sera pas tout à fait comme ça mais, inquiétez-vous pas. Chez nous, ben, chez vous plus tard, c’est encore très très beau.

ACOLYTE
Très tranquille, paisible et sécuritaire.

STARLETTE
Et il y a plein de choses à faire. Et ça, c’est grâce à vous, à ce que vous faites pour rendre votre quartier plus beau, aujourd’hui…

On espère que QUARTIER(S) : morceaux d’avenir aura aussi contribué à enjoliver le Orléans-Cumberland du futur !

Advertisements
Théâtre Belvédère

L’AVENIR (partie 1 de 2)… les adultes

Comme le titre de la pièce le dit, dans QUARTIER(S) : morceaux d’avenir, nous avons célébré le 150e anniversaire de la Confédération en nous tournant vers l’avenir. Nous avons imaginé des personnages qui venaient visiter le Orléans/Cumberland de 2017, en provenance de l’an 2167, mais, avant tout, nous avons demandé à des résidents adultes d’imaginer ce que deviendra leur quartier et à des enfants et adolescents de rêver à ce qu’il pourrait devenir dans 150 ans.

Vous verrez que les adultes sont très préoccupés par l’étalement urbain et par la préservation de la culture francophone. Les enfants sont plus… hé bien, vous verrez dans la deuxième partie.

C’est maintenant à votre tour d’imaginer… D’imaginer que vous assistez à la représentation de QUARTIER(S) : morceaux d’avenir et que ces deux hurluberlues du futur ont voulu découvrir la vision des gens de 2017 de leur univers à elles…

lespersonnagesCrédit photo : Andrew Alexander

 

ACOLYTE
Les jeunes spécimens de l’école le Prélude, pis les autres que j’suis allée rencontrer, au RAFO, au Centre de ressources communautaires Orléans-Cumberland… Je leur ai aussi demandé de me partager leurs rêves pour leur quartier.

STARLETTE
Leur rêves !?

ACOLYTE
Ben oui ! Leurs rêves pour le futur ! On va pouvoir ramener dans le futur ce que les jeunes du présent d’aujourd’hui pensent que le futur va devenir dans le futur, mais qui est peut-être pas devenu !

STARLETTE
Heu… Han ?

ACOLYTE
Comment ils aimeraient que ça soit chez nous !!! Sans l’avoir vu!

Et voici les réponses des adultes…

« Je pense que les gens d’Orléans, surtout les francophones, veulent garder la visibilité d’Orléans dans la région. On a travaillé fort pour obtenir l’accent sur Orléans, il y a plusieurs années, parce que personne le mettait. »

« Je pense que ça va avoir encore grandi. On va peut-être toujours avoir une petite distinction avec le cœur d’Ottawa parce qu’on a la ceinture verte qui nous sépare. On garde un sens d’appartenance à une communauté qui s’appelle Orléans. Est-ce qu’on va être rendus à Cumberland ? Je sais pas mais on s’avance tranquillement vers là. J’espère qu’on va pas seulement être résidents mais qu’il y ait beaucoup d’emplois dans la région. »

« Ça va être plein, plein, full, rempli. Il y aura plus de place pour bâtir des maisons. »

« Je pourrais pas imaginer. Ça se put qu’il y ait des fermiers qui pourraient vendre leur terrain pour qu’il y ait des maisons bâties. J’ai hâte de voir qu’est-ce que ça pourrait donner. »

« Ce serait quasiment une ville parce que ça continue à progresser en terme de population, de quartiers résidentiels. D’une terre à l’autre, c’est complété avec de l’immobilier. Éventuellement, peut-être que ça va rejoindre le village de Carlsbad Springs, le village de Navan. Ça, c’est tout en grande progression. C’est appelé « ville » comme c’est là, mais ça va peut-être devenir une « multi-ville ». Peut-être qu’éventuellement, Ottawa, ils vont être trop gros. Il y aura peut-être un autre nom de ville. Je sais pas. Si ça va parler français ? C’est dur à dire. Tous les projets de maisons, c’est pas mal bilingue… C’est appelé à être un mélange des deux langues. »

… suite des réponses dans le blogue suivant…

 

 

 

Théâtre Belvédère

Des chiffres, des statistiques et… des nouilles de piscine !?

Donc des chiffres et des statistiques pour faire un spectacle. C’est bien beau tout ça, mais, ces données, on les représente comment sur la scène ? Pour appuyer le côté ludique de nos statistiques, nous avons décidé de les illustrer en utilisant nul autre objet que… des nouilles de piscine… Au grand plaisir de nos adolescents-acteurs ! (Qui ont du rester bien concentrés tout au long des répétitions pour que le plateau ne se transforme pas en champ de bataille de nouilles de piscine car, oui, la tentation est forte !). L’idée nous a tellement inspirées que nous avons décoré notre scène entière de nouilles, habillé nos comédiennes avec des nouilles, couvert tous nos accessoires de nouilles et cet objet est ainsi devenu notre seul accessoire scénique !

nouilles

QUARTIER(S) : morceaux d’avenir nous a donc permis de faire naître de la théâtralité de deux matériau improbables : les statistiques et les nouilles de piscines !

En parlant de statistiques, nous vous offrons aujourd’hui un second TOP 6 des données « hautement scientifiques » recueillies grâce au questionnaire distribué à 150 résidentes et résidents d’Orléans et de Cumberland dans le cadre du projet !!! Bonne découverte !

  1. La majorité des répondants ont identifié leur maison ou les parcs comme leur lieu préféré dans leur quartier. Or, le centre commercial et les centres sportifs ont été identifiés comme les lieux les plus fréquentés. Cela pourrait dire que les résidents d’Orléans et de Cumberland ne passent pas la majorité de leur temps dans les endroits qu’ils préfèrent.
  2. Selon les signes astrologiques des répondants, Les Orléanais/Orléanaises/ Cumbernois/Cumbernoises sont nés en majorité l’été (à 36,6 %). Conclusion : Cela peut vouloir dire qu’à Orléans et Cumberland, les bébés sont conçus en plus grand nombre entre septembre et décembre, ou que les bébés aiment le soleil, ou qu’ils ont peur du froid, ou….
  3. 48,7 % des répondants affirment être impliqués bénévolement dans leur quartier, avec une moyenne de 12 heures de bénévolat par mois. Conclusion : Cela pourrait vouloir dire que la population d’Orléans et de Cumberland entière investit jusqu’à 1 286 208 heures par année dans le bénévolat !
  4. Le lait et le pain sont les produits les plus souvent achetés à l’épicerie par nos répondants. Conclusion : Cela pourrait vouloir dire que les régions d’Orléans et de Cumberland ont été épargnées et ne sont pas affectées par le problème répandu d’intolérance au lactose et au gluten !!!?
  5. Les répondants ont identifiés toute une gamme de mots qui décrivent, selon eux, le mieux leur quartier. Conclusion : la multiplicité de réponses fait très certainement état la richesse et de la diversité de ces quartiers ! Les voici dans le graphique ci-dessous.

mots

  1. 81,6 % des résidents affirment préférer la douche au bain. Conclusion : il y a très certainement plusieurs baignoires sous-utilisées dans les maisons unifamiliales d’Orléans et de Cumberland.

Alors…Vous reconnaissez-vous dans ce portrait ?

 

 

 

 

 

 

Théâtre Belvédère

Statistiques parfaitement imparfaites Portrait des quartier(s) d’Orléans et de Cumberland

Que ce soit à travers des recensements ou autres formes de sondages, les chiffres et les statistiques sont souvent utilisés pour dresser un portrait global d’une population et pour sonder les tendances dominantes dans une région ou un temps donnés. Les statistiques sont généralement des données quantitatives qui font office de « preuves tangibles » et concrètes.

Mais qu’arrive-t-il lorsque deux artistes qui n’ont rien de mathématiciennes ou de scientifiques mettent sur pied un questionnaire de leur cru, sondent 150 résidents d’Orléans et de Cumberland de tous les âges et horizons au sujet de leur quartier, pour ensuite s’approprier cette matière « hautement scientifique » pour la création d’un spectacle ?

Si les deux complices ont pris très au sérieux le mandat de dresser un portrait sous forme théâtrale des quartiers d’Orléans et de Cumberland, elles ont eu envie de le faire en s’amusant avec les chiffres et les statistiques. Envie de faire parler les chiffres… tout en les prenant avec un grain de sel ! Les deux acolytes se sont ainsi permis quelques extrapolations libres au moment de l’analyse pour faire naître un univers de fiction déluré, inspiré des données réelles recueillies.

Et que révèlent les statistiques ? Voici un Top 6 des données « hautement scientifiques » recueillies.

  1. 42 % des répondants ont affirmé habiter Orléans ou Cumberland depuis les années 2000. Conclusion : Cela pourrait vouloir dire que la population de ces quartiers a drastiquement augmenté au tournant du siècle.
  2. 10 % des résidents affirment habiter leur quartier depuis toujours. Conclusion : Cela pourrait vouloir dire qu’il y a parmi les résidents d’Orléans et de Cumberland… des éternels !
  3. 59,9 % des répondants affirment habiter des maisons unifamiliales. Conclusion : Cela veut très certainement dire que la densité de population est beaucoup plus basse qu’au centre-ville. Cela pourrait également vouloir dire que moins d’individus se partagent plus d’oxygène !
  4. 40,86% des répondants trouvent que le VERT est la couleur qui représente mieux leur quartier. Conclusion : cela pourrait vouloir dire qu’ils sont de fiers franco-ontariens, des amateurs de la nature et de la verdure ou encore tout simplement qu’ils aiment le gazon, ou les kiwi ou…
  5. 60 % des répondants ont affirmé avoir un animal de compagnie. Conclusion : Cela pourrait vouloir dire que qu’il faut bien regarder où l’on met les pieds lorsque l’on s’y déplace à pied ! Nous remarquons également la grande créativité des résidents, si on en juge aux prénoms donnés à leurs petites bêtes. Voici quelques exemples : les chiens Riesling et Tyra Barks, les chats Cinnamon Boots, Voltaire, Pepsi et Coke, l’oiseau Disney ou le lézard… George McPedro !
  6. 60,9 % des répondants ont identifié les activités sportives et les sorties culturelles comme loisirs favoris. Conclusion : Cela pourrait vouloir dire que les résidents d’Orléans et de Cumberland sont très actifs, tout autant sur le plan physique, qu’intellectuel.

Restez à l’affût : nous vous en révélons davantage dans notre prochaine entrée de blogue !

Théâtre Belvédère

Juste avant la scène

Nous entrons dans la dernière phase de notre projet QUARTIER(S) : morceaux d’avenir : la présentation sur scène!!!

Voici un résumé rapide des belles rencontres et des étapes que nous avons pu vivre depuis le début de cette aventure effrénée!

7 mars 2017

On commence à répandre nos questionnaires aux quatre vents d’Orléans et Cumberland. On veut rejoindre 150 répondants de tous âges et tous horizons pour faire des statistiques non-scientifiques du 150e.

On va aussi rencontrer directement des gens au Centre de ressources communautaires Orléans-Cumberland et au Rendez-vous des aînés francophones d’Ottawa.

IMG_0521

23 mars

On prend de magnifiques images de nos quartiers, pour faire partie du visuel du spectacle.

IMG_3585

30 mars

On fait une incursion à l’école élémentaire Le Prélude avec notre conceptrice sonore, Venessa Lachance. Les élèves de 3e année nous partagent leur vision et leurs rêves pour leur quartier. Les animaux et les Legos sont à l’honneur!

IMG_3655

27 avril

Après avoir compilé toutes les réponses à nos questionnaires et concocté les bases d’un texte de théâtre, nous sommes allées rencontrer nos acteurs : les élèves de théâtre de 9e année de l’École secondaire catholique Garneau. Ils sont talentueux, ils travaillent forts et, surtout, sont très inspirants! Les explorations que nous avons faites avec eux nous ont permis de créer de beaux tableaux à partir de statistiques.

Garneau27avril-1

Garneau27avril-2

1er mai

On commence les répétitions avec les comédiennes professionnelles. On ne vous en dit pas trop (venez voir le spectacle!) mais voici un aperçu de notre base de costumes…

costume-Quartiers

Le spectacle avance très bien et on a hâte de vous présenter ce portrait un peu fou d’Orléans et Cumberland.

Soyez au rendez-vous le 8 juin à 18 heures au Rendez-vous des aînés francophones d’Ottawa!

Théâtre Belvédère